ESPACE ADHERENTS  Identifiant Mot de passe
 
Logo AUTF Association des Utilisateurs de Transport de Fret
 
 
 Accueil
 Qui sommes nous ?
 Nos actions
 Nos positions
 Actualités
 Adhérer
 Nos partenaires
 
 

 

Réforme de Fret SNCF : soutien des chargeurs


Le 09 Juin 2008

Négociations sociales Fret SNCF : il faut savoir couper le cordon avec le service public

Les pays qui sont aujourd’hui les fleurons du fret ferroviaire en Europe sont ceux qui ont su très tôt tirer partie de la libéralisation pour engager leurs entreprises ferroviaires nationales dans de profondes réformes internes en coupant le cordon qui les reliait au service public ferroviaire.

Le même challenge doit être aujourd’hui relevé par Fret SNCF dont les chargeurs attendent  une amélioration générale et pérenne de la qualité du service et une plus grande compétitivité,  conditions indispensables pour assurer le développement de son activité face à des concurrents qui montent en régime et plus généralement pour concourir à la croissance du fret ferroviaire dans son ensemble. 

C’est dans ce cadre que la principale orientation du pacte de modernisation sociale de l’activité fret, souhaité par le Président de la République, consiste pour la direction de la SNCF et les organisations syndicales à créer, par la négociation au sein de l’entreprise, une « famille fret » dotée de conditions de travail adaptées aux nouvelles exigences de la concurrence.

Alors que les chargeurs reconnaissent que le professionnalisme des équipes de cheminots d’ores et déjà dédiées au traitement de leurs flux ferroviaires est un élément déterminant de la qualité de service de Fret SNCF la radicalisation des positions de certains appareils syndicaux contre cette réforme de modernisation sociale n’a désormais plus aucun sens.

L’AUTF appelle par conséquent les parties en présence à s’inscrire dans cette négociation de façon constructive et à trouver l’équilibre qui permette au fret ferroviaire d’en sortir grandi.

La mise à exécution des menaces de grèves que font planer des organisations syndicales ancrées dans un immobilisme ne pourra qu’affaiblir le fret ferroviaire français mais le pire des scénarios serait sur le moyen et long terme de rester dans une situation de statu quo.

Bien qu’ayant contenu en 2007 la baisse de son activité pour la stabiliser à son niveau de 2006 Fret SNCF est loin d’être tiré d’affaire et tout ce qui pourrait conduire à retarder le déploiement du « haut débit ferroviaire » dont le volet social en constitue un élément structurant l’exposerait à une rechute qui ruinerait les ambitions du Grenelle de l’Environnement.


Retour à la liste complète Retour à la liste complète
Accueil  | Qui sommes nous ?  | Nos actions  | Nos positions  | Actualités  | Adhérer  |