ESPACE ADHERENTS  Identifiant Mot de passe
 
Logo AUTF Association des Utilisateurs de Transport de Fret
 
 
 Accueil
 Qui sommes nous ?
 Nos actions
 Nos positions
 Actualités
 Adhérer
 Nos partenaires
 
 

Pourquoi faut-il autoriser la circulation des ensembles routiers modulaires de grande longueur pour le transport des marchandises ?

Pourquoi faut-il autoriser la circulation des ensembles routiers modulaires de grande longueur pour le transport des marchandises ?

Qu’ils soient industriels, commerçants ou distributeurs, les entrepreneurs français tous secteurs et toutes tailles confondus, sont confrontés à deux enjeux majeurs :

Ø      - préserver leur compétitivité dans une économie mondialisée et par voie de conséquence préserver et développer les emplois

Ø     -  contribuer à la sauvegarde de l’environnement en s’inscrivant plus particulièrement -mais pas seulement - dans les objectifs et la dynamique du Grenelle de l’Environnement.

Ces deux enjeux répondent à un seul et même défi : garantir aux entreprises françaises un développement durable.

Les transports de marchandises que les entreprises industrielles utilisent pour les besoins de leur métier de base - elles sont alors qualifiées de « chargeurs » -  sont au centre de ces enjeux économiques et environnementaux et y tiennent un rôle de plus en plus stratégique.

Dans un contexte de poursuite tendancielle de la croissance des échanges – abstraction faite  d’une conjoncture économique 2008-2009 ralentie – de nombreux signaux font en effet redouter des perspectives d’une mobilité des marchandises plus chère mais moins performante en termes quantitatifs et qualitatifs ; citons la saturation de certaines infrastructures routières, des perspectives de développement limité du fret ferroviaire, des contraintes géographiques au développement du fret fluvial, des difficultés de recrutement des personnels dans tous les modes de transports, des augmentations des coûts de transport de tous les modes de transport (impact du prix de l’énergie fossile, infrastructures ferroviaires, taxations et redevances de toutes natures…).

Sur le plan économique l’existence d’entreprises industrielles de production et de transformation performantes et compétitives conditionne le développement des activités du commerce et des services et repose en partie sur des solutions de transport diversifiées, compétitives et de qualité ; la corrélation entre la croissance des échanges et la croissance économique est avérée et l’acheminement des marchandises au bon endroit, au bon moment, en bon état et au moindre coût, loin d’être un slogan, apporte une contribution essentielle à la compétitivité des industriels français qui, sans parti pris en faveur de tel ou tel mode de transport, attendent de chaque service de transport une efficacité optimale.

Sur le plan environnemental les transports sont de plus en plus appelés par l’opinion publique à réduire les nuisances dont ils sont à l’origine ; si la lutte contre la congestion et le bruit, l’amélioration de la sécurité, la réduction des pollutions locales font traditionnellement partie du paysage avec lequel les transports se sont familiarisés, le dernier défi qui les concerne est la réduction des émissions de CO2 ; à cet égard, l’objectif que leur fixe la future loi de programme relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement est de réduire de 20% d’ici à 2020 leurs émissions de CO2 .

Dans le domaine du transport de fret, c’est donc notamment pour permettre aux chargeurs industriels et distributeurs de répondre à ces enjeux que le Club 25,25m requiert des pouvoirs publics l’autorisation de circulation sur le territoire national des ensembles routiers modulaires de grande longueur.


 Télécharger l'article [90 Ko]
 Commission "Route"
 Voir la liste de nos positions "Route"
 Voir la liste de nos actions "Route"
 Page précédente
Accueil  | Qui sommes nous ?  | Nos actions  | Nos positions  | Actualités  | Adhérer  |